02.06.2021 Sammy Traoré
Fin de carrière sportive … fin de peine … la seconde chance pour point commun
Il faut du noir pour écrire l’histoire
Opération « Chaleur humaine » pour les sans-abri
02.06.2021 Sammy Traoré
Fin de carrière sportive … fin de peine … la seconde chance pour point commun

Au 1er mai 2021, 65 384 personnes étaient détenues dans les prisons françaises. Ce sont autant de vies personnelles et professionnelles mises à l’arrêt et remises en question. Et pour nombre de ces détenus, lorsque approche la fin de peine, se pose la question de la réinsertion et le besoin de retrouver une normalité, de forger des projets durables, de se voir offrir une seconde chance et de reprendre le cours de leur vie après avoir « payé leur dette à la société ».

Cette seconde chance et la force de ces projets d’avenir, les footballeurs professionnels l’espèrent et l’attendent aussi lorsqu’ils sont au carrefour de leur carrière, sans club. Il faut savoir que notre pays compte environ 1 300 joueurs professionnels en activité. Et pour ces milliers de sportifs, dont la carrière peut prendre un tournant difficile en se retrouvant sans club, il faut envisager des rebonds et une seconde vie professionnelle. En fin de carrière aussi, c’est une épreuve à laquelle ils ne sont pas toujours préparés. En effet, pour la plupart d’entre eux, ils sont encadrés depuis leur plus jeune âge, guidés dans chaque décision et épaulés dans chaque épreuve ! 

J’ai fait des mauvais choix comme des bon choix aussi, je le paye et je l’assume… C’est pour ça qu’aujourd’hui j’ai envie de faire les choses qui vont me rendre le plus heureux, rendre heureux ma famille et surtout les personnes qui me soutiennent… 

Christian N., détenu 

Et si  … et si on vous disait que certaines des préoccupations des détenus et celles des footballeurs sont similaires ? À première vue le rapport n’est pas évident. Comment comparer la vie à priori si privilégiée de footballeurs professionnels, et celle de détenus qui purgent leur peine en environnement carcéral ? Et bien établir un lien entre les deux est possible, et c’est même facile tant les points de concordance sont nombreux !

Ce parallèle, le footballeur Sammy Traoré le fait brillamment et il pose des mots simples sur les similarités de ce que traverse un footballeur qui arrive en fin de contrat/carrière et qui doit se réinventer, et un détenu en fin de peine qui doit impérativement penser à sa réinsertion dans la société.

Touché par la difficile étape de la réinsertion des détenus en fin de peine, Sammy a tenu à donner de son temps pour aller à la rencontre d’une vingtaine d’entre eux à l’occasion d’une journée de partage organisée par l’UNFP Football Club au sein de la prison de Fleury Merogis. Entre instants de convivialité et de plaisir autour d’un match de foot, témoignages de solidarité, messages bienveillants pour leur donner du courage… l’ancien défenseur central du PSG a tenu à dire à ces détenus qu’ils se ressemblaient tout en témoignant des valeurs fédératrices du football.

J’ai arrêté ma carrière à 35 ans. Fin de contrat avec le PSG. Je n’avais aucune idée de ce que j’allais faire après le football ! 

Sammy Traoré

Plongez dans cette rencontre unique

ZOOM SUR L’UNFP FOOTBALL CLUB

Créé en 1990, l’UNFP Football Club est un véritable centre de préparation, au soutien des footballeurs à la recherche d’un club pour les aider à retrouver un nouveau projet sportif. Durant 6 semaines, l’été, une sélection d’une vingtaine de joueurs libres bénéficie d’un encadrement dans les meilleurs standards pros. Tout est pensé au quotidien pour leur permettre de se concentrer sur la recherche d’un nouveau contrat et maintenir leur potentiel physique et mental. Avec une certaine réussite car entre 70% et 80% des joueurs du stage retrouvent une formation dans l’année.

 

Dans cet article

Sammy Traoré
Sammy
Traoré

Ces initiatives pourraient vous intéresser